La cérémonie de clôture à  Athènes - Aperà§u de Pékin 2008

La prochaine ville hôte a traditionnellement l’opportunité de se présenter elle-même et ainsi que son pays à  la fin des cérémonies de clôture des Jeux Olympiques de la précédente édition. Les présentateurs des actualités télévisées chinois ont été naturellement très pris par les cérémonies finales à  Athènes en 2004, spécialement par la présentation de 8 minutes, développée par le directeur chinois Zhang Yimou ("Raise the Red Lantern," "Shanghai Triad," "The Way Home," "Hero," "House of Flying Daggers") de Pékin comme étant le prochain hôte de 2008.
Dans les portails de chat chinois, les réactions se sont étendues de « remarquable et fier » à  Â« kitch ». La fille chinoise qui a chanté la chanson folklorique chinoise bien connu « Jasmine » et sauté en arrière au grand final, une détonation d’un canon de confettis, a éveillé de la compassion dans la communauté d’Internet. Le contentement s’est distingué dans la journée due au succès des athlètes chinois, et non des moindres à  cause de la découverte d’une nouvelle étoile : le cheval noir vainqueur du 100m haies, Liu Xiang. La répétition générale pour Pékin 2008 pourrait être considérée bénie dans la pensée du monde chinois.
Cependant, quelques semaines après les Jeux d’Athènes sont annoncées l’arrivée des premières mauvaises nouvelles. Après des dépenses prodigues dès le début, davantage d’investissements dans les Jeux Olympiques de 2008 doivent être réduits et quelques projets réduit, par exemple le Stade Olympique et les équipements de natation. Des coà»ts énormes à  Athènes, notamment pour la sécurité, ont incité les organiseurs des projets Olympiques de Pékin à  être plus prudent.
La devise des « Jeux Olympiques verts » semble aussi être mise en danger. La campagne pour des cieux bleus à  Pékin est maintenant perà§ue comme un échec. L’image de la population de Pékin allant dans des respirateurs comptera certainement parmi les mémoires durables de cette ville. Les droits de l’homme sont un autre sujet qui retournera sans doute la conscience du monde avant les Jeux 2008.

L'état des projets de construction pour 2008

Après sa visite à  Pékin, le président du CIO Jacques Rogge pourrait tout à  fait annoncer que Pékin est bien avancé. L'aboutissement de dernière minute ne sera sans nul doute un problème pour Pékin ; cela dit, on peut s’attendre à  des Jeux Olympiques parfaitement organisés – Les équipements sportifs ultramodernes, les moyens de communications et de transport modernes de Pékin présenteront sans aucun doute la capitale sous son meilleur jour et son côté le plus moderne. Tout cela est bà¢ti pour nous, reste à  espérer que le charme "de la vieille Chine" (les allées de Pékin, ou les hutongs, par exemple) ne soit pas enfoui sous la modernité.