L'intérêt des compagnies étrangères dans des projets en concordance avec les Jeux Olympiques 2008 sur Pékin

Concernant l’économie occidentale, les compagnies détiennent un grand espoir pour les Jeux à  Pékin. L’Australien Sun Herald a comparé la course des compagnies occidentales se trouvant à  Pékin avec la course à  l’or. La ville doit améliorer son infrastructure, construire des commodités de communications modernes et des complexes sportifs modernes, moderniser les logements touristiques et investir de l’argent dans l’énergie alternative.

Trois phases de projets

La forme de candidature de Pékin incluait des descriptions détaillées du programme d’investissement des années suivantes. Pékin avait conceptualisé un « Plan d’Activité Olympique » en Juin 2003, qui incluait des projets de construction d’infrastructure en trois phases : La première phase de Décembre 2001 jusqu’à  Juin 2003 incluait préparations et organisation de la gestion ; et pendant la seconde phase de Juillet 2003 à  Juin 2006 l’infrastructure va être bà¢tie et dans la troisième phase jusqu’à  l’été 2008, ces mesures seront testées.

Environnement

Particulièrement pour les projets environnementaux, Pékin doit compter sur la connaissance étrangère. Quelques technologies, par exemple l’utilisation de la chaleur géothermique, furent prestigieusement annoncées dans les formalités de candidature et signifient qu’elles doivent être réalisées. Les perspectives économiques occidentales sont grandes et les économistes occidentaux supposent que les Jeux Olympiques accélèrent le développement d’une ville et par conséquent, rentabilise autant que 10 ans. En plus de cela, à§a créé une croissance supplémentaire du PNB de 0,3 – 0,4% par an. De nouveaux projets de construction concrets, poursuivis par des entreprises occidentales, sont l’extension du métro, la construction d’un nouvel aéroport et un réseau de télécommunications.

Boom de construction - Changements de paysage urbain

Mais il y a également des voix critiques voyant le boom de construction attendu avec des sentiments mitigés, parce que le paysage urbain changera considérablement dans les années à  suivre. Particulièrement les Hutongs de Pékin, les allées étroites autour de la Cité Interdite et du Temple de Tian Tan sont menacés par l’engouement des constructions.
Dans le cadre du développement de la planification Olympique proposée, 25 Hutongs ont été déclarés à  protéger des secteurs cependant dans ces secteurs, des bulldozers ont été découvert démolissant des maisons. . Un autre le problème annoncé à  plusieurs reprises par les médias occidentaux est l'expropriation de propriétaires d’appartements sans ou avec une compensation insuffisante.