La grande muraille de Chine

Quand on parle de la Chine une des premières choses qui nous vient à  l’esprit est la grande muraille de Chine. C’est le site touristique qu’il ne faut pas manquer.  La partit la plus proche (Badaling) qui se trouve a 70km de Pékin est la partie la plus visité par les touristes.  Cette partie a entièrement été retapée et vous y trouverez tout ce dont vous avez besoins (restaurants, hôtels). Des petit bus et des train partent du sud de la place Tian’ Anmen pour des voyages d’un jour pour la grande muraille. Les petits groupes peuvent louer un bus pour la journée entière.
Plus isolé, à  19km de la « Simatrai ». La seule chose qui pourra vous déranger est les vendeurs d’eau qui savent que les touristes ne portent pas suffisamment d’eau pour tout le trajet.  Vous pouvez louer un bus qui vous dépose au début du chemin et qui vous récupère a la fin de la marche. Les chauffeurs demandent en général à  ce que des affaires restent dans le bus en signe de « gage » car vous payez a la fin de la journée. Laissez des affaires sans valeurs ou pas très cher à§a fera l’affaire.
Mais bon si on faisait un peu d’histoire quand même ce site sert à  vous faire apprendre des choses quand même ! La grande muraille de Chine remonte à  7 siècles avant J.C. quand la Chine était divisée en plusieurs petits états indépendants. La grande muraille de Chine avait pour but de protéger ces différents états. A partir du moment o๠le premier empereur de Chine Qin Shi Huang  dirigea la Chine, il unit les différentes partit de Chine en 221 AV JC et ordonna la rénovation et l’extension des différents parti de la grande muraille des différents états de Chine jusqu'à  que toutes les parties de la grande muraille se rejoignent. La grande muraille fut alors créée. A cette époque la grande muraille mesuré 5000km et allé de Lintao, la partie occidental de la Chine, à  Liaodong à  l’est de la Chine.
Le but était de protéger la Chine des invasions barbares  et après pendant les 2000 ans suivant  on l’utilisé pour le commerce. Au cours du temps et suivant les différentes dynasties la grande muraille de Chine a été allongé de nombreuse fois en fonction de ce dont avait besoin.
Tandis que la dynastie Han a allongé la grande muraille de 10.000km, la dynastie Ming la réduite de 6350km et c’est plus focalisé sur comment se défendre. De nos jours la grande muraille s’étend de Shanhai à  l’est à  Jiayu à  l’ouest.
On raconte que beaucoup d’esclave, de soldats, et de prisonniers ont été forcés de construire la grande muraille de Chine et bon nombre d’entre eux serait mort de faim ou de fatigue. C’est pourquoi la Grande muraille de chine est connue pour être le plus grand cimetière du monde.

La citée interdite.

La citée interdite est le symbole de Pékin et l’enseigne de la Chine Imperial. Construite durant la dynastie Ming, la cite interdite était la résidence de l’empereur et l’endroit ou toutes les décisions politiques était prise pendant plus de 500 ans. Entré dans la citée était interdite au citoyens. La cite interdite fut victime de destructions et de pillage la première fois durant la conquête de Pékin en 1664 et la deuxième fois pendant la capture de Pékin par les communistes en 1949 quand les Kouo-Min-Tang emportèrent avec eux le trésor de la citée interdite avec eux en Taà¯wan.

Le parlement

Dans le parlement, les 3.000 membres du parlement se retrouvent une fois par an. Quand le parlement n’est pas en train de discuter d’un problème ou s’il n’est pas loué il est possible de le visiter.

Le mausolée de Mao

Le mausolée de Mao se visite mais pour y aller il faut beaucoup de courage vu le nombre de personne qui veut y rentrer. Le mausolée est de forme rectengulaire, et est entouré balustrades faite de marbre. 

Le mausolée se compose de trois salles :
• Dans la première salle vous trouverez une statue de Mao en position assise.
• Dans la seconde salle se trouve le corp de Mao embaumé reposant dans un sarcophage de marbre noir.
• Dans la dernière salle on peut trouver un poème écri et calligraphié par Mao.

La place Tian’ Anmen.

Bienvenue sur la plus grande place du monde !
Si la place Tian'anmen est célèbre, c'est peut-être à  cause de ses dimensions (la plus grande du monde) mais probablement davantage à  cause des évènements historiques dont elle a été le théà¢tre : Octobre 1949, Mao Zedong y proclame la République Populaire de Chine, et tristement plus proche de nous; 4 juin 1989, répression dans le sang (entre 1000 et 3000 morts) des étudiants qui occupaient la place depuis avril pour réclamer la démocratie et la fin de la corruption
On peut également y voir  le Monument aux Héros du Peuple (Le grand obélisque) o๠l'on lira que les "Héros sont Immortels".
Mais nous avons plus tendance à  regarder ce qui se passe de l'autre côté de la place. En effet en face se trouve l'entrée de la Cité Interdite. Derrière 5 petits ponts de pierre, un énorme portrait de Mao.

Wangfujing

Si vous voulez voir a quel point la Chine est devenue un pays occidental, c’est l’endroit ou vous devez vous rendre absolument ! Vous y trouverez  des magasins, des fast food, des tas de touristes et des chinois assez riches. Il y a aussi un vendeur de livres étrangers qui semble beaucoup intéresser les étudiants chinois. C’est l’une des rue commerciales la plus ancienne et la connue a Pékin. C’est l’endroit ou il faut aller pour faire du shopping !

L’ancien palais d’été ou Yuà¡nmà­ng Yuà¡n

Vous ne trouverez ici (et bien malheureusement) que des ruine de l’ancien palais d’été car il a été entièrement détruit en 1860 par les troupes franà§aises et les anglaise lors de la seconde guerre de l’opium.  A part le musé qui retrace l’histoire de ces jardins vous trouverez là -bas des blocs de pierres au milieu des jardins et des lacs. Si vous voulez passer un bon moment dans un beau parc sans être « agressé » par la foule allez-y !

Le palais d’été

Le palais d’été est un endroit très agréable de Pékin !  Un magnifique parc de 280 hectares va alors s’offrir à  vous  avec un lac qui couvre les trois quarts de la surface et au nord vous trouverez une petite colline appelé au début « jardins des eaux d’or » et ensuite « jardins des collines merveilleuses ». Sur cette colline vous trouverez tout au long de votre ascension des palais et des temples et cela jusqu’au sommet.  
Il faut tout de même savoir (pour la petite partie histoire) que le Palais d’été, était à  l’origine un cadeau que l’empereur chinois Qian Long fit à  sa mère pour son soixantième anniversaire en 1752.  Le jardin est le parfait exemple en ce qui concerne l’architecture des jardins chinois. On y trouve réunit, en parfaite symbiose, l’eau, la pierre, et les plantes et tout cela arrangé dans un certain ordre dans l’unique but de respecter la nature et son harmonie. Vous trouverez également le fameux bateau de marbre qui  est également appelé (de manière dérisoire) l’armada chinoise. Malheureusement l’original palais d’été n’existe plus puisqu’il a été détruit par les troupes franà§aises et anglaises lors de la troisième guerre de l’Opium. Ne pouvant supporter cette humiliation, Cixi le fit reconstruire sans tenir compte des problèmes financiers dont la Chine était victime. Malgré toutes les critiques que l’on a pu faire à  Cixi sur ces dépenses énormes qu’elle a fait pour reconstruire le palais d’été, c’est grà¢ce à  elle que l’on peut encore l’admirer de nos jours.

Le temple des Lamas

Le temple des lamas qui est un monastère typiquement tibétain fut construit en 1964 par le second empereur de la dynastie des Qing.  Il l’a construit pour en faire la résidence de son quatrième fils, le prince Gong, qui y a vécu jusqu'à  ce qu’il devienne empereur en 1723.
La cour du temple fut agrandi pendant le règne du prince Gong et le temple reà§u le nom « Palais de l’harmonie et de la paix ». Au même moment les services secret de l’empereur, un groupe de moines  chinois entrainé au art martiaux chinois, vinrent s’installer dans le temple.
Le prince Gong mourut en 1735 (donc très tôt durant son règne), on décida de l’enterrer dans le temple et toutes les tuiles de tous les toits des différents temples ont du être changé et on a du installé des brique jaune (couleur impérial). Ce n’est qu’après l’enterrement de l’empereur que le temple devint le temple des lamas et beaucoup de Tibétain bouddhistes et d’étudiants vinrent dans ce temple.
A la chute de la dernière dynastie, le temple tomba en ruine et il fallut attendre qu’on le classe monument national pour qu’on le restaure. Le temple fut rouvert au public et aux moines en 1980.
Le temple des lamas et le plus grand temple bouddhiste de Pékin et on dit que c le temple qui exauce tous les và“ux.  Vous trouverez plusieurs parties :
La première la porte de l’harmonie est la salle dédié a ce que l’on appel le nouveau Bouddha c’est la ou on accueil les fidèles.  Ensuite vous passez dans la deuxième cour entourée de plusieurs bà¢timents consacrés à  l’étude des mathématiques, de la médecine, de la philosophie, …. Vous arriverez après sa a la salle de l’eternel protection qui était la chambre de l’empereur Yongzheng. Puis vous passez dans la quatrième cour, c’est la ou se déroule les services religieux avec au centre une immense statue de Tsong Kapa.  Et vous arriverez enfin dans Le pavillon des dix mille bonheurs est en fait un immeuble de 3 étages qui renferme une statue géante de Maitreya (26m).

Le temple du Ciel

C’est un des plus beaux endroits de Pékin. Il est situé au sud de la Cité interdite il est entouré d’un parc de 273hectares ce qui offre la possibilité aux gens de marcher et d’être en harmonie avec la nature. C’est l’endroit ou vous devez aller si vous souhaitez voir les chinois pratiquer le tai-chi chuan, le chant, la danse et toute autre chose mais il faut y aller le matin.  
Le temple du ciel fut construit sous la dynastie Ming par l’empereur Yongle. Ce temple représente le lien entre la terre et le ciel et l’empereur devait s’y rendre deux fois par an afin de prier et de vénérer les cieux dans le but d’obtenir une bonne moisson.
L’entré fut brulé en 1889 mais fut de nouveau construit à  l’identique par les Ming un an plus tard. Le temple du ciel était considéré comme étant  un sanctuaire et fut donc interdit au public jusqu’en 1912. Et comme beaucoup d’autre monument en Chine, le temple du ciel fut considéré comme une sorte de monument historique en 1998.

La tour du tambour

La tour du tambour fut construite en 1273 pendant que la Chine était occupée par les Mongols. Kublai Khan, le dirigeant de l’empire Mongol, a fait construire cette tour au centre de sa capital Mongol appelé Dadu.
La tour fut reconstruite en 1420 par l’empereur Yongle sous les Ming et elle fut déplacée vers l’est. Même si elle fut détruite et reconstruite de nombreuse fois, sa position est restée la même après ce changement sous la dynastie Ming.
La tour des Tambours est située à  l’extrémité nord de Pékin. La tour est une imposante tour faite de brique rouge et de possède une triple toiture verte. A l’origine on trouvé dans la tour 24 tambours (d’o๠son nom) et elle avait pour but de tenir informer les Pékinois de l’heure mais aujourd’hui vous ne pourrez voir plus qu’un seul tambour.
Du haut de cette tour vous aurez une superbe vue sur les toits Pékin et sur tout le vieux Pékin. Mais bien sur il vous faudra pour cela monter les escaliers !

La tour de la cloche

Plus petite et faite de brique grise, la tour de la cloche a été construite sous la dynastie Ming en 1273 mais elle brula un peu plus tard. L’empereur Qianlong la fit reconstruire en 1747 et il choisi de la faire en brique pour éviter qu’elle brule de nouveau.  A l’origine la tour de la cloche abritait une cloche en fer que l’on sonnait treize fois tous les matins à  7h. Après cela l’heure était réglée par un coup de cloche. De nos jours elle abrite  une cloche en bronze. On pouvait entendre le son de la cloche a 20km à  la ronde jusqu’en 1924.

La Rue Fantôme  

Sentir la magie d’une nuit chinoise, déambuler dans un océan de lumière rouge, sentir la délicieuse odeur des repas chinois et être entouré de joie non vous n’êtes pas au paradis mais dans la rue Fantôme, la rue la plus populaire à  Pékin.
Il y a beaucoup d’endroit ou vous pouvez bien manger en Chine mais si vous chercher de la bonne nourriture, une grande variété de restaurant chinois, l’atmosphère agité de Pékin qui vous entoure et si vous voulez une expérience unique il vous faut à  tout pris allé dans la rue fantôme. La rue est près de Dongzhimen, couvre 1.5km et offre plus de 100 restaurants.
Alors que la plupart des restaurants de Pékin sont fermé après 23h, les restaurants de la rue Fantôme sont ouverts toute la journée et toute la nuit, vous invitant à  venir vous régaler après avoir fait une épuisante visite des alentours, ou après avoir pris du bon temps dans l’un des Spas de Pékin, après le travail, après avoir visité l’opéra ou même  après avoir fait quelques courses.
Même si c’est juste pour combler un petit creux avec vos plats préféré, cette rue est l’endroit ou vous trouverez réuni plusieurs ethnies de Chine comme Canton, Shang dong, Sichuan et les minorités ethniques, mais également des barbecues ou la spécialité, la fondue chinoise.
Même si cette rue peut se visiter a n’importe quel moment de la journée, il vaut mieux y aller le soir car il y a des milliers de lanternes rouges éclairé et vous enveloppera d’une mystérieuse ambiance qui fait que les chinois la voient comme une  rue fantôme.

Houhai

Il y a beaucoup d’endroit à  voir à  Pékin, mais celui qu’il ne faut surtout pas manquer c’est Houhai. C’est un endroit qui c’est développé que très récemment et porte son nom du lac qui l’encercle.
Depuis le 13ème siècle, le lac Houhai, le lac Xihai et le lac Qianhai ont été le point central pour le transport à  travers le pays grà¢ce à  un réseau de canaux. Au fur et à  mesure que le temps passé, les alentours du lac s’embellirent avec des résidences impériales, des temples et des cours traditionnelles, le tout connecté à  l’aide de Hutong.
De nos jours qu’importe l’heure a laquelle vous y allez vous trouverez forcement ce qui vous plait. Que sa soit un petit tour de bateau sur le fleuve avec comme douce mélodie le bruit du vent dans les feuilles et au loin la musique de la ville, ou alors juste apprécié la ville.
Si vous voulez boire un coup ou manger, vous aurez l’embarras du choix. Ceux qui veulent une ambiance qui bouge un peu il faudra plus allé vers le centre de  Houhai  et visité la tonne de bar et restaurant qui proposent toute sorte de plats. Pour les plus romantique il faudra aller voir sur les bords du lac vous pourrez profiter de confortable sofa tout en regardant le lac illuminé de lampe en forme de lotus.
Pour le shopping, que ce soit de jour ou de nuit, il y a de nombreux petit magasins qui vous inviteront a dépenser un peu d’argent en souvenir, vêtements, ou bijoux.
Houhai est un endroit très vivant la nuit et si vous voulez rester coincé par tous les piétons et toutes les voiture qui klaxonnent et qui essaient de passé pour se rendre au centre de Houhai alors prenez votre voiture !  Sinon je vous conseil d’y aller en bicyclette ou alors à  pied en admirant le paysage.

Les Hutong

S’il y a bien une chose dont tout le monde a entendu parler c’est bien des Hutong de Pékin. Ces petites maisons traditionnelles de Chine. Le mot Hutong vient du temps ou la Chine était occupé par les mongoliens en 1267 et on l’utilisé pour caractérisé des petites allées étroites.
La construction des Hutong n’a pas cessé durant les dynasties Yuan, Ming et Qing. Les Hutong était en fait des quartiers résidentiels qui entourés la citée interdite à  Pékin, qui était la capital de toute ces dynasties.
De nos jours, les Hutong sont toujours un sujet passionnant dans l’histoire de Pékin.  La configuration des Hutong suit toujours le même modèle que celui qui avait été établi durant la dynastie Zhou (1027-777 AV JC). La cité interdite constitue le centre de Pékin et les bà¢timents qui l’entouraient étaient organisés suivant le rang social des résidents.  Alors que les quartiers d’aristocrates étaient directement placé à  coté du palais impérial (à  droite et à  gauche) alors que les Hutong de la classe « normal » c'est-à -dire les travailleurs, les immigrés, étaient  bà¢tis plus loin au sud et au nord de la cité interdite.  
Mais malheureusement l’apparence des Hutong  change depuis la chute de l’empire Qing au début du 20ème siècle. De nos jours on ne suit pas vraiment l’alignement des rues comme on pouvait auparavant et on a plus tendance à  les construire un peu au hasard.
Les années passés, et la Chine fut victime de plusieurs guerres civiles et d’attaques de pays étrangers. Depuis cela les Hutong ont beaucoup dégénérées et les conditions de vie sont devenues insupportable. Une immense augmentation de la population  toucha la Chine et beaucoup de famille furent obligées d’aller vivre dans des Hutong. A cette époque, une famille entière vivait dans 26m²  et on devait vivre avec les fuites du toit et les toilettes à  100m de la maison.
Malheureusement de nos jours Pékin veut se développer et de plus en plus de Hutong disparaissent et on les remplace par de nombreux immeubles plus récents et plus modernes. Donc il faut se dépêcher pour les voir !!!

Le quartier des Ambassades.

Vous trouverez ici les ambassades des pays étrangers, de grands hôtels, et des agences commerciales. Il y a également des cafés tenus par des étrangers et des magasins o๠vous trouverez tous les produits que l’on trouve dans les pays occidentaux (lait, fromage, et du vrai pain). Depuis quelques années, la sécurité a été renforcée à  cause des réfugiés politiques Nord Coréen, qui payent pour visiter les ambassades étrangères.

La nouvelle cafétéria de Pékin

C’est une des choses que les étudiants étrangers doivent voir pour rêver un peu. Les étudiants étrangers ont l’habitude de manger des repas pas très bon (pour être gentil) et la cafétéria de l’université de Pékin vous montre à  quel point les choses peuvent être différentes ici.  Vous trouverez ici une télé a écran géant qui diffuse la chaine de musique local, de la nourriture de tous les coins de la Chine et également des différents pays les plus représentés dans l’école. Vous pouvez voir le cuisinier préparer votre repas et la nourriture est aussi bonne que dans un restaurant !
Malheureusement, le seul moyen de paiement qui est accepté est une carte de l’université de Pékin mais bon vous pouvez demander à  un étudiant  ou à  une étudiante de payer pour vous et vous lui rendrez la monnaie après.