La politique au Tibet

Politique : La Chine réclame le Tibet.
La Chine veut « conquérir » le Tibet depuis très longtemps. En 1653, le cinquième Dallai Lama se rendit à  Pékin ou il resta 6 mois dans le but de stabiliser les relations avec la dynastie Manchu. Après la mort du cinquième Dallai Lama, une période d’instabilité régna, et le Tibet fut envahi par le Dzungar Mongol. La Chine fut appelée à  l’aide par le roi Mongol afin de régner sur le Tibet et en 1720 le roi Mongol fut chassé du Tibet. Depuis ce jour, la Chine réclame la suzeraineté du Tibet (théoriquement autonome) et exerce une grosse influence sur les affaires internes du Tibet.
La position du Tibet.
En 1913, deux ans après l’effondrement de la dynastie Qing, les dernières troupes Chinoise était chassé du Tibet. Néanmoins, la Chine continuait à  dominer la Chine même si le Tibet était a moitié indépendant en 1950.
Basé sur son unique identité culturelle, et en se référant a l’annexassions de la Chine à  un pays indépendant, le Tibet continue à  proclamer son indépendance. Le treizième Dallai Lama pourtant ignoré chercher à  être reconnu par les autres nations au lieu de s’isoler.
L’occupation du Tibet
Au moi d’octobre 1950, l’armée Chinoise entra au Tibet et par la suite occupa Lhassa.  En 1951, le Tibet signa un accord qui lui garantissait l’autonomie et la liberté de pratiquer leur religion, mais avec l’occupation chinoise il n’y avait aucune chance que le Tibet et une indépendance politique.
En vue de leur idéologie communiste, l’armée de la libération a préparé le Tibet à  aller de l’avant afin qu’il puisse progresser. En 1954, le Dallai Lama discuta à  Pékin des conflits qu’il y avait au Tibet mais sans succès.  En 1959, le Tibet commenà§a à  se révolter contre l’occupation, mais les tibétains connurent une nouvelle fois une défaite. Le Dallai Lama parti avec des milliers de tibétain pour un exil en Inde, ou il fonda Le gouvernement du Tibet en Exil dans l’état de Himachal Pradesh (appelé aussi "Province des Neiges"), et donna au Tibet une constitution démocratique.