Tao Yuanming ou Tao Qian est un grand poète de la Dynastie des Jin qui influencera grandement des poètes comme Li Bai ou Wang Wei (dynastie des Tang) ou encore Su Shi (dynastie des Song).

 

Tao Qian nait sous la dynastie instable des Jin dans le Jiu Jiang, dans la province de Jiang Xi, dans une famille de nobles et d’instruits. Son arrière grand père était général et son grand père maire. Très tôt, on lui inculque les enseignement de Confucius. Jeune, il était attiré par la nature, la musique et le voyage. La vie de la cour le répugnait, il préférait la vie simple de la campagne.

 

Quand la situation financière de sa famille se dégrade, il est obligé, à  29 ans, à  cause de la pauvreté, de travailler pour le gouvernement. Mais cela ne durera pas longtemps, car il n’aimait pas l’artifice de la vie politique et toutes les flatteries et courbettes à  faire devant les hauts responsables. On lui attribue d’ailleurs la phrase qui rentrera dans le langage «ne pas vouloir s’incliner pour cinq ‘’dou’’ (unité de mesure de l’époque) de riz».A 41ans, il se retirera et ira s’installer dans le sud vers la montagne Lu.

Là , il vivra une vie simple, se concentrera sur le travail de la terre et l’écriture.

Les thèmes qu’il aborde sont l’amour de la ferme, de la famille et de la boisson. Parmi ces écrits on retrouve la célèbre «source aux fleurs de pêcher» et «Poèmes à  boire».