Les possibilités de contacter des sociétés chinoises

Les petites et moyennes entreprises essayent de plus en plus d’intégrer le marché chinois. Cependant, ils sont gênés  par d’énormes coà»ts d’investissements et obstacles administratifs. Les points suivants présentent comment un contact peut être maintenu et quelles sont les opportunités disponibles pour les entreprises souhaitant pénétrer le marché chinois.

•Rechercher un partenaire approprié utilisant des entreprises consultantes, des courtiers, le Ministère des Affaires à‰trangères ou ambassades

•Utiliser une compagnie de commerce base sur Hong Kong en tant qu’intermédiaire

•Assister aux expositions et cours

•àŠtre directement en contact avec une firme chinoise opérant dans un secteur d’activité similaire

•Avoir des contacts en Chine

Cependant, récemment il a été observé que les compagnies chinoises approchaient les entreprises étrangères, recherchant les moyens de vendre leurs produits ou trouver des partenaires d’affaires pour offrir leurs services aux fabricants.
Tant d’offres peuvent sembler tentantes mais s’avèrent souvent risquées. Les biens qui sont produit de faà§on industriel en Europe sont encore faits à  la main en Chine, à  cause du cout de la main d’à“uvre qui est peu cher, ce qui entraine des taux relativement élevé de marchandises rejetés. Même une inspection avancée du personnel du site de production ne garantie pas une haute qualité. Le tour habituel est d’emmener l’inspecteur étranger dans un site de production appartenant à  une autre entreprise qui est aménagé de faà§on à  impressionner les visiteurs.
Un autre problème est que les fournisseurs chinois continuent la production après avoir fournis le quota (et même installe une production parallèle de la marchandise durant le contrat initial) et ensuite vendent sur le marché chinois des contres faà§ons.
Comme Confucius a dit : « Je crée rien de nouveau, je copie juste. » (Pas une traduction mot à  mot) de nombreuses compagnies suivent encore ce principe aujourd’hui.